Casino, crise. Peur, panique.

 MarcguillaumeExtraits de l’intervention de M. Marc Guillaume à notre séminaire sur le thème

"La crise financière et ses implications pour les entrepreneurs".

Téléchargement la_crise_par_Marc_Guillaume.pdf

La crise financière n’est pas le premier maillon de la chaîne qui a conduit à la situation actuelle. Elle a été précédée par une phase économique qui était à la fois classique et masquée.

Ce premier temps c’est la stagnation des revenus des ménages modestes aux Etats-Unis. […]
Ce qui a permis de faire l’économie de cette phase de ralentissement, ce sont les merveilleux instruments de la finance mondialisée.
Croissance artificielle de la demande. […]
Entreprises dopées. Le LBO c’est un peu l’EPO des sportifs de compétition. […]

La deuxième phase, c’est l’entrée en scène du « génie financier », entrée en scène spectaculaire. […]
Avec l’entrée, subreptice, d’un autre grand acteur, l’assureur. […]
Sans rentrer dans les détails techniques cela s’appelle la titrisation. […]
Alors le jeu à somme positive, sauf catastrophe, est devenu un jeu catastrophique où tous les joueurs du casino financier mondial, y compris les joueurs qui se croyaient gagnants ou même qui n’avaient pas joué, se sont retrouvés contaminés. On est ainsi passé d’une crise financière programmée à une crise bancaire inattendue. […]

Mais aujourd’hui c’est une troisième phase qui s’ouvre. La peur devient panique. […]
Car les entreprises anticipent la récession et réduisent toutes leurs dépenses et particulièrement les dépenses d’investissement. Elles savent ainsi qu’elles vont aggraver encore la récession, mais que peuvent-elles faire d’autres pour éviter le risque de faillite ? L’espoir du soft landing n’est plus qu’un souvenir.
Cupidité, peur, panique : les jeux sont faits, rien ne va plus !

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu