le Lean Management

OK pour les spécialistes de l’industrie c’est probablement 15 ans trop tard. Mais comme une innovation met 40 ans à pénétrer la société, je reste en avance : j’ai découvert, il y a un an, le LEAN management.

Mon parcours a été complexe, avec des rdv manqués. En 1999, Paul Lepercq ,
mon mentor me parle de E. Deming et des regrets qu’il avait de ne
l’avoir jamais rencontré (Deming est décédé en 93). J’avoue de pas y
avoir fait attention : dans mon esprit, Deming, c’est la Qualité et la
Qualité c’est un problème d’ingénieurs de production, n’est-ce pas ?

Puis en 2001, je rencontre Jean-Marie Gogues qui
était le représentant de Deming en France. Là encore tout ceci m’a paru
assez éloigné du conseil que je dois à mes clients Entrepreneurs.

En 2002, je passe deux semaines de rêve à Stanford à l ‘EPGC.
Là, grande surprise : non seulement j’apprends énormément en Stratégie
et en Finance (ne riez pas, je croyais être bon au moins dans ces
spécialités) mais en plus on y parle beaucoup d’organisation et
d’Entreprise en tant que Système. Je me mets donc un peu tardivement à
lire les deux bouquins principaux de Deming (Hors la Crise, du Nouveau en Economie).

L’année dernière, un de mes clients qui sort d’un executive MBA de l’ESCP me parle du seul livre qu’il ait lu en entier : Le But
de E. Goldratt. Je le lis et achète tous les autres (je vous rassure
c’est des romans à chaque fois, donc facile à lire même pour moi).

Et pour boucler la boucle, j’ai fini les livres de Womack et Jones (Lean Thinking, Lean solutions). Et voilà, tout simple !

Le dernier livre, en roman comme ceux de Goldratt, explique concrètement la mise en place de la démarche dans une entreprise : The Goldmine, écrit par deux français mais en anglais ;-).

Maintenant, mon conseil simple : ne prenez pas 7 ans pour le faire : achetez les livres maintenant et lisez les vite.

Après, on en discute !

Fermer le menu